Nos astuces pour manger moins de produits industriels

Aujourd’hui, on s’attaque au sujet des produits industriels. Beaucoup d’entre eux sont entrés dans nos habitudes de consommation, on pense aux surgelés, aux gâteaux/biscuits ou tout simplement aux plats déjà préparés, prêt à être mangés.

Sans rentrer dans trop de détails, vous pouvez vous en douter, ces produits contiennent souvent des composants néfastes pour la santé tels que des graisses hydrogénées, des taux de sucres/de sels trop élevés, des composants raffinés, des épaississants, colorants, conservateurs etc… Nous vous épargnons les conséquences dramatiques que ces composants ont sur la santé, sans parler de l’impact écologique qu’ont les emballages de ces produits.

 Néanmoins, il faut admettre que les surgelés sont pratiques, que les enfants adorent souvent les gâteaux industriels et que les plats tout préparés correspondent assez bien à nos modes de vie urbains et sédentaires. 

Mais alors comment pouvons-nous faire pour nous passer de ces produits ? Comment pouvons-nous tenter de limiter leur consommation dans notre quotidien ? On vous donne quelques pistes qui demandent seulement de changer un petit peu vos habitudes. 

 

1.    Lire ou scanner les étiquettes pour éviter les produits nocifs.

Aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir profiter d’applications qui lisent pour nous les étiquettes des produits et qui nous détaillent les composants dangereux qu’ils contiennent. Sinon, vous pouvez tout simplement lire les ingrédients des produits que vous achetez. Si vous croisez des ingrédients que vous ne comprenez/connaissez pas ou des conservateurs, émulsifiants ou autre, évitez tout simplement le produit en question. Il faut savoir que les produits industriels se rapprochent plus de la chimie que de la cuisine avec un objectif unique de rentabilité. 

2.    Privilégier le marché, les commerces de proximités qui proposent du bio, du vrac, des produits locaux et des productions artisanales.

En plus de soutenir des acteurs locaux, les commerçants connaissent souvient bien leurs produits et seront plus disponibles pour vous en parler et vous expliquer. Il est néanmoins vrai qu’acheter des produits de qualité a un prix mais notre santé et notre bien-être en a-t-il un ? 

3.    Éviter les plats préparés et surgelés.

C’était trop beau et facile pour être vrai ! Des plats tout prêts sans avoir rien à faire ? Il y a forcément quelque chose derrière comme des épaississants, des conservateurs etc…

Il vous suffit de lire l’étiquette d’un produit surgelé ou déjà préparé pour tomber sur des composants des plus étranges et absolument pas naturels. On appelle ces composants des « agents cosmétiques et économiques », un jargon bien incohérent quand on parle d’alimentation…

 
manger moins de produits industriels positive academy
 

4.    Dirigez-vous vers des aliments les plus vivants et complets possible !

Tous les aliments qui proviennent de l’industrie alimentaire sont souvent dénués de vie et donc aussi de saveurs. C’est pour cela qu’on atteint des taux de sels record ou que les plats sont épicés pour camoufler le manque de goût des ingrédients. L’option la plus saine selon nous est de se diriger vers des produits vivants, c’est-à-dire des produits bruts au maximum et particulièrement des fruits et légumes frais (bio si possible) qui contiennent plus de nutriments et nourriront vraiment chacune de vos cellules. Il est important de savoir que les matières premières utilisées dans les produits industriels sont de la plus basse qualité sur le plan nutritionnel, certains ne vous apportent réellement rien si ce n’est d’avoir le ventre rempli et un excédent de sel dans l’organisme ! 

5.    Choisissez les aliments complets ou semi-complets

Naturellement, la farine, le sel ou le sucre ne sont pas blanc, ils sont plus foncés. Si ces aliments sont d’une telle blancheur, c’est parce qu’ils sont raffinés. Lors du procédé de raffinage des aliments, ces derniers perdent beaucoup de leurs nutriments et donc de leur intérêt nutritionnel ! Les céréales sont par exemple raffinées en leur enlevant leur son et leur germe, elles perdent alors leurs fibres et une partie de leur nutriments. Le problème est que notre corps a aussi besoin de ces éléments pour digérer et utiliser les nutriments apportés par la céréale. C’est pourquoi les céréales raffinées sont faibles sur le plan nutritionnel. Il en va de même pour les huiles et tous les aliments faits à partir de céréales comme le pain et les pâtes par exemple.


Un autre point important que nous voulions aborder est le fait de participer à l’éveil alimentaires des enfants du mieux que vous le pouvez. En leur faisant manger des aliments naturels, ils apprendront à les apprécier (si ce n’est pas déjà le cas) et cela rentrera dans leurs habitudes alimentaires pour plus tard.

L’éveil alimentaire peut commencer dès le plus jeune âge, ainsi lorsque votre enfant/ado grandira et qu’il quittera le domicile familial, il se dirigera naturellement vers des produits de qualité, il cuisinera lui-même et dans l’idéal, ne se dirigera pas vers des produits industriels et tout préparés !

 

À bientôt !

Retrouvez toutes nos recettes healthy et gourmandes ici -> https://www.lapositiveacademy.com/recettes

Découvrez aussi les programmes de coachings d’Odette, notre health coach, et son approche fondée sur le principe de bio-individualité -> https://www.lapositiveacademy.com/coaching

Odette Montvenoux